LE GRAND GRABUGE

Présentation

 

Le Grand Grabuge est une jeune association créée en décembre 2013. Elle se veut le plus petit dénominateur commun entre les différents acteurs de projets créatifs dans le monde du spectacle, de l’audiovisuel ou de coopérations directes entre artistes.

 

Notre volonté (farouche) est d’éviter l’écueil de grandir et de rester l’outil pratique des artistes.

Depuis 25 ans, nous avons trop souvent assisté à la vampirisation des projets par les structures qui les portent : les budgets de création se trouvent amputés par le poids d’une location de locaux, la rémunération de postes permanents d’administratifs, la nécessaire recherche de moyens financiers pour assurer la trésorerie de fonctionnement…

 

Volontairement et durablement petits, donc.

 

Nos statuts nous interdisent d’imaginer un jour avoir pignon sur rue, ou une secrétaire ou un stagiaire rémunéré… C’est voulu.

 

C’est parce que nos moyens résident en la mise en commun de nos compétences et de nos « trousses de travail » que nous conservons un maximum d’indépendance, de capacité quasi immédiate de réaction ou d’initiative, et d’une utilisation optimale de tous les moyens financiers si petits soient-ils.

Un réseau libre ou le troc peut également s’ouvrir à divers partenariats durables ou temporaires.

 

Les comptes de l’association interdisent tout prêt bancaire, nous n’usons que de biens que nous possédons soit par des subventions ponctuelles projet par projet, soit par des collectes auprès de contributeurs (le public), en direct ou par le biais de crowndfunding. Collectes qui fonctionnent d’autant mieux que le public a la garantie du « commerce équitable » : leurs contributions servent directement les artistes, nous n’avons qu’un minimum de fournisseurs et encore moins d’intermédiaires…

 

Nos comptes sont donc des plus basiques –entrées/sorties- et ne peuvent en aucun cas se trouver « dans le rouge ».

 

Cette « non-structure » permet cependant d’assumer toutes les contraintes de nos activités professionnelles :

 

  • Nous n’avons pas de licence d’entrepreneur du spectacle. Nous cédons nos contrats à Hempire Scène Logic, qui possède toutes les licences adéquates et gère l’administration des payes ainsi que le suivi de contrat et assure le service recouvrement.

  • Nous avons, à disposition des projets, le Home Studio Son de Jean-Marc Boël, parfaitement opérationnel

  • Nous avons le studio de montage personnel de François Marzynski pour le montage vidéo

  • Nous avons le studio d’effets spéciaux chez Rachid Khadda

  • Nous avons notre « Kit » d’autonomie pour la scène, mis à disposition par François Marzynski et qui comprend le nécessaire son et lumière pour équiper des lieux de résidence non équipés voire pour faire des prestations concerts ou théâtre soit en complément soit en autonomie totale pour des salles de taille modeste.

  • Ces outils nous permettent de « troquer » avec des partenaires dont les besoins sont complémentaires, cie de théâtre, salles de spectacles, association socioculturelles…