Quelques créations de Jean-Marc Boël

Les talents de notre compositeur/arrangeur/ingénieur du son au service de diverses compagnies de spectacles...

Sur cette page, quelques unes de ses réalisations ; compositions à la demande, arrangements, musique à l'image, sound design, enregistrements et mixage studio.

Spectacles jeune public :

- Taratatouille de le compagnie Babayaga  : Les aliments invités sur un plateau TV, pour une émission de variétés présentée par "Jules Pétri"

Générique émission - Jean-Marc Boël - Textes : Babayaga
00:00 / 00:00
Couli-Anan - Jean-Marc Boël
00:00 / 00:00
Tina la poule - Jean-Marc Boël
00:00 / 00:00
Gourt - Jean-Marc Boël
00:00 / 00:00
M Po Carotte - Jean-Marc Boël
00:00 / 00:00
Duo Sucette & Hamburger - Jean-Marc Boël
00:00 / 00:00

Tous instruments : JM Boël - Chants : Les comédiens(nes) de Babayaga - Enregistré & mixé par JM Boël

- Petit (n'ira pas se coucher) de la compagnie Babayaga : Les aventures en rêve d'un petit garçon en recherche du Marchand de sable, dont il a loupé le passage.

Petit - Générique - Jean-Marc Boël
00:00 / 00:00
Petit au Far West - Jean-Marc Boël
00:00 / 00:00
Petit à moto - Jean-Marc Boël
00:00 / 00:00
Petit en bateau - Jean-Marc Boël
00:00 / 00:00
Petit en fusée - Jean-Marc Boël
00:00 / 00:00
La grotte du Marchand de Sable - Jean-Marc Boël
00:00 / 00:00

Tous instruments : JM Boël - Chants : Les comédiens de Babayaga - Enregistré & mixé par JM Boël

- Merlin l'en-chanteur de Thierry Moral. La quête du St-Graal contée aux petits.

Merlin - Générique - Jean-Marc Boël
00:00 / 00:00
Gauvin - Jean-Marc Boël
00:00 / 00:00
Perceval - Jean-Marc Boël
00:00 / 00:00
La Douloureuse Garde - Jean-Marc Boël
00:00 / 00:00
Lancelot - Jean-Marc Boël
00:00 / 00:00

Tous instruments : JM Boël

Chant sur Gauvin : François Marzynski

Composé, enregistré et mixé par JM Boël

" 'A Jeune public, musique jeune et style moderne' : je me suis bien gardé de succomber à cette facilité. Les enfants peuvent accéder à toutes les cultures, à toutes les musiques. Le succès qu'ont remporté ce spectacle et cette musique ont amplement démontré que j'avais fait le bon choix..."

- Le musée Tartine de Rachid Khadda ; Gaston, guide de musée, est pris à partie par les personnages de tableaux de maîtres qu'il conserve. Ceux-ci s'animent et vont changer sa perception de la vie, de l'amour.  Son réaliste diffusé sur scène en quadriphonie.

Le musée Tartine - Générique de fin - Jean-Marc Boël
00:00 / 00:00

Tous instruments : JM Boël

Chant : Olivia Druart

Ecrit, composé, enregistré et mixé par JM Boël

Spectacles tout public :

- Les bonnes révolutions ;  Zef, le Chroniqueur de France Bleue Nord dans une pièce en solo mise en scène par François Marzynski.

Milana - Jean-Marc Boël
00:00 / 00:00

Tous instruments : Jean-Marc Boël

- Les Chroniques de Zef & co : Générique des clips humoristiques du trio.

Générique - Les chroniques de Zef & Co - Jean-Marc Boël
00:00 / 00:00

Tous instruments : Jean-Marc Boël

- Visite de usines Prouvost de Roubaix - Evènement son et lumière ; Bande son d'un spectacle en extérieur sur le site des Usines Prouvost désaffectées. Faire revivre par projection au public, durant quelques instants, l'inauguration de ce site immense, aujourd'hui en ruines, lors de la visite de la Rêne d'Angleterre, il y a 60 ans. Mise en musique d'extraits d'un discours authentique retrouvé dans l'un de ces bureaux abandonnés.

1ère partie - Jean-Marc Boël
00:00 / 00:00
2ème partie - Jean-Marc Boël
00:00 / 00:00
3ème partie - Jean-Marc Boël
00:00 / 00:00
Final - Jean-Marc Boël
00:00 / 00:00

Tous instruments : Jean-Marc Boël

Voix : Thierry Moral

"Entre l'insolite et le drame. La tâche consistait à opposer ce discours d'un autre temps, teinté d'autosuffisance, de jugements sur autrui, cet enthousiasme que le temps et l'histoire ont rendu presque ridicule, au désastre social par lequel cette gigantesque aventure textile aura été conclue.

 J'avais à l'esprit qu'il fallait que la musique souligne le décalage temporel tout en correspondant au moment présent ; qu'elle illustre avant tout ce que le public pouvait observer : une vaste étendue sur laquelle la flore sauvage avait repris ses droits ; les vestiges d'un projet de société placé bien avant la condition humaine. Il fallait selon moi que la musique soit empreinte de la rudesse comme de cette passion qu' éprouvaient pour autant ces milliers d'ouvriers pour leur travail, avant d'être définitivement écartés, sans ne s'être jamais enrichis, de ce qui représentait à leurs yeux l'histoire de toute une vie. Alors ma musique s'est mise à traduire l'espoir et l'intérêt, puis est devenue sarcastique, douce et tendre, parfois, nostalgique ensuite, pour enfin exprimer sa révolte en un coup de gueule salvateur, à écouter à plein volume."